Partager sa vie avec un cheval vient avec tout un lot de rêves que nous souhaitons accomplir.
Des rêves d’amour, de connexion, d’harmonie.
Nous imaginons nos échanges fluides et heureux.
Nous avons envie de vraiment construire quelque chose de fort.

Et est-ce si facile au final ?

Lorsque j’ai eu la chance d’acquérir ma première jument, Ecume, j’avais ces rêves là. Je m’imaginais galoper sur les chemins de balade, souriante et confiante.
À la place, j’avais un cheval qui mordait au sanglage, faisait des sauts de mouton, et ne voulait pas partir en balade seul.
Ce site est un lieu de partage d’outils pour aborder la relation avec les chevaux de manière plus sereine. Mon intention est de vous aider à créer une relation fluide et joyeuse avec votre cheval.
Vous aider à développer ce lien extraordinaire avec votre équidé.

Le parcours d’Elaine


J’ai depuis toujours aimé deux choses :
Les animaux et l’écriture.
Depuis petite, je dessinais des chats partout, j’élevais des escargots avec mes amies d’enfance, je m’occupais du poney du voisin, et j’inventais des histoires. Dans toute ces histoires, il y avait des animaux, bien sûr !

En 2011, j’ai décidé de faire des chevaux mon métier, et j’ai accueilli des chevaux au débourrage, ou en rééducation.
Durant plusieurs années, j’ai proposé ce service, avant de me rendre compte qu’il n’était pas complet. Il manquait quelque chose.
Les chevaux progressaient entre mes mains, mais régressaient parfois, une fois de retour chez eux.

POURQUOI?

Car il manquait une partie très importante : l’éducation de l’humain !
Eh oui, le propriétaire du cheval que j’aidais, devait lui aussi réaliser un travail intérieur, afin de pouvoir entrer en connexion véritable avec son animal. Il ne s’agit pas de devenir parfait, pour avoir un cheval parfait et une relation parfaite.
Il s’agit de s’ouvrir l’un à l’autre, de faire de la place pour les émotions de chacun, de les accueillir avec bienveillance, et de créer un espace de calme et d’écoute.



Je me suis rendue compte, à ce moment là, que je devais moi aussi réaliser un travail intérieur plus profond.
J’étais en proie à beaucoup de colère, et des conflits éclataient régulièrement entre Ecume et moi (ma 1ere jument, qui me connait par coeur !).