Lorsque les choses semblent difficiles…

Lorsque les choses semblent difficiles, et que nous ne savons pas quelles actions mettre en place, demandons-nous simplement « qu’est ce qui est facile pour moi maintenant ? »

Peut-être que ce sera simplement « mettre le licol » ou « m’asseoir sur le bord du pré », ou même encore « m’asseoir dans ma voiture » (pour aller voir mon cheval), même si je sais que c’est difficile, et que je pense à toutes ces séances compliquées que j’ai eu auparavant.

Nous avons tendance à penser que si quelque chose est difficile aujourd’hui, ce sera également difficile demain.
Ce n’est pas la vérité. C’est simplement une croyance que nous avons parfois développé au fil des années.

Pendant très longtemps, mes juments ne restaient pas avec moi en liberté, et je me décourageais, en me disant que ce serait toujours difficile. Et puis en fait non, pas du tout ! Aujourd’hui, établir une connexion avec un cheval est devenu beaucoup plus facile.

Par contre, ce qui arrive et qui m’amène à me décourager, c’est quand j’essaye de réaliser de grandes actions (grandes pour moi – ces actions vous paraitrons peut-être insignifiantes à vos yeux, mais je m’efforce de suivre mon ressenti plutôt que l’avis des autres).

Allez à VOTRE rythme (et celui du cheval est à prendre en compte aussi), et avancer un pas à la fois.
Focalisez vous sur UN seul pas.

Décidez d’être fier de vous pour chaque petit pas que vous réalisez.
Je sais que certains d’entre vous ici se sentent découragés rien qu’à l’idée de devoir se lever du lit, et c’est ok, ça arrive. Pas de jugement à ce propos. Acceptez de ressentir ce que vous ressentez en ce moment, et soyez fier de vous pour chaque petite action que vous mettez en place.

Avec ou sans cheval.

Chaque jour.

Les petites actions

Apportent de grands résultats.

Thème : Overlay par Kaira. Texte supplémentaire
Le Cap, Afrique du sud